Aromathérapie Bien-être hormonal Compléments alimentaires Cycle féminin

Quelques plantes pour régulariser le cycle menstruel

Les plantes pour régulariser le cycle menstruel

De nombreuses femmes souffrent de différents  troubles lors du cycle menstruel. Je vous propose quelques plantes pour vous aider à régulariser les troubles du cycle menstruel.

  • Le Framboisier – Rubus idaeus 

C’est la plante majeure pour aider à réguler le cycle menstruel.

Le Framboisier est indiqué dans « tous les cas où les ovaires bloquent : le retard pubertaire, le syndrome prémenstruel, les bouffées de chaleur, les dysménorrhée, l’hyperménorrhée, l’aménorrhée et la ménopause. Il agit comme un tonifiant et un antispasmodique utérin ».

Vous pouvez prendre le framboisier en tisane (feuilles de framboisier) : 1g par tasse soit environ 2 C. à café par tasse. Versez de l’eau bouillante sur les feuilles séchées et laissez infuser 10 minutes. Retirez les feuilles et buvez.

Vous pouvez aussi le prendre en gemmothérapie (bourgeons de framboisier) : 5 à 15 gouttes par jour (Commencer par 5 gouttes at augmenter d’une goutte chaque jour jusqu’à obtention de l’effet désiré).

Le framboisier convient aux très jeunes femmes (puberté) et également aux femmes en péri ménopause et ménopause.

Contre-indications : Ne pas prendre durant la période de règles.

  • L’huile d’onagre

Cette huile est très riche en acides gras essentiels (non synthétisés par l’organisme) : elle est composée en moyenne 70% d’acide linoléique et 10% d’acide gamma-linolénique. Ces acides gras de la famille des oméga-6 sont des précurseurs des prostaglandines, substances à effets anti-inflammatoires et immuno-modulateurs. Au niveau hormonal, les prostaglandines s’opposent à l’hyper-œstrogénie relative. Or ce déséquilibre est notamment à l’origine des tensions douloureuses dans les seins.

A prendre en cure 15 jours par mois après l’ovulation.

Elle est aussi idéale pour la beauté de la peau, des cheveux et des ongles.

Contre-indications : L’usage d’onagre est contre-indiqué chez les personnes épileptiques.

  • L’huile de bourrache 

L’huile de Bourrache possède des propriétés régulatrices du système hormonal, qui vous aidera à stabiliser votre production d’hormones ovariennes (les oestrogènes et la progestérone), afin de passer la ménopause sereinement, sans l’effet yo-yo des hormones qui ne savent pas vraiment si elles doivent disparaître ou non.

Vous pouvez l’appliquer par voie cutanée : en massage sur le bas-ventre.

Ou prendre des gélules d’huile de Bourrache pendant 5 jours par semaine après l’ovulation pendant 15 jours.

  • Le Gattilier – Vitex agnus castus

Puissant antispasmodique, le gattilier régule le cycle féminin et aide à lutter contre les troubles liés au SPM. Il est aussi très efficace en cas de douleurs des règles (spasmes de l’utérus, douleurs mammaires).

Le gattilier est aussi recommandé dans toutes les périodes de la vie où le cycle menstruel est irrégulier, comme la préménopause. Les extraits de gattilier ont un effet progestérone-like, ce qui explique les indications thérapeutiques les plus usuelles.

Contre-indications : L’utilisation du gattilier est contre-indiquée chez les personnes qui ont souffert d’un cancer du sein, ou s’il existe des prédispositions familiales à ce type de cancer. Il est également contre-indiqué chez les personnes qui souffrent de troubles de l’hypophyse, sauf sous supervision médicale.

  • L’alchémille – Alchemilla vulgaris

Elle est recommandée chez la femme contre les saignements après les accouchements, les règles douloureuses et les douleurs utérines.

Elle aide également à soulager les personnes ayant les jambes lourdes et les chevilles gonflées.

Contre-indications : L’alchémille est déconseillée aux femmes qui prennent des contraceptifs oraux. Les patients à risque de thrombose ou de phlébite et ceux qui suivent des traitements anti-vitamines K doivent aussi éviter la consommation de cette plante

Quelques huiles essentielles peuvent également s’avérer être intéressantes. 

  • La menthe poivrée (mentha piperita)

Antidouleur et anti-inflammatoire. Elle peut vous aider à soulager les migraines liées au syndrome prémenstruel. 

Une goutte (pas plus) sur le front (attention à vos yeux) et les tempes.

  • L’estragon (artemisia dracunculus)

Antispasmodique pour le massage du ventre. Quelques gouttes diluées dans une huile végétale.

  • Le citron : Citrus x limon

Il permet de diminuer vos fringales : prendre une goutte sur un comprimé neutre.

Ne pas s’exposer au soleil. L’huile essentielle de citron est photo-sensibilisante.

  • La Sauge sclarée  (salvia Sclarea)

Elle aide à stimuler la production naturelle d’œstrogènes par l’organisme. On l’utilisera donc dans les problèmes de règles difficiles, douloureuses, dérégulées.

Elle contient aussi des actifs, esters, en quantité importante, qui lui donne des propriétés calmantes et apaisantes,pour enlever les crispations, diminuer les spasmes.

Contre-indications : Ne pas utiliser en cas de cancer ou d’antécédents de cancer hormono-dépendants (sein, ovaire, utérus)

  • La Lavande vraie (lavandula augustifolia)

Relaxante, elle peut vous aider à mieux dormir et à vous détendre.

Quelques gouttes sur votre taie d’oreiller ou dans un diffuseur.

 

Je vous propose une synergie à reproduire chez vous pour limiter les désagréments liés au cycle.

Synergie à utiliser pendant le SPM

Sauge sclarée – Salvia sclarea : 10 gouttes

Lavande vraie – Lavandula augustifolia : 7 gouttes

Géranium rosat – Pelargonium Rosat : 5 gouttes

Bergamote – Citrus bergamia : 4 gouttes

Ylang Ylang – Cananga odorata : 4 gouttes

Mettre les gouttes d’HE dans un roll-on de 10 ml, complétez avec une huile végétale de votre choix. Vous pouvez l’appliquer sur votre abdomen au niveau des ovaires et aux points de pulsation (derrière les oreilles, l’intérieur des coudes et des poignées), 2 à 3 fois par jour.

Contre-indications : Ne pas utiliser en cas de cancer ou d’antécédents de cancer hormono-dépendents (sein, ovaire, utérus)

Si vous souhaitez en savoir sur le cycle féminin, je vous offre un guide gratuit pour en savoir plus sur les principales causes des déséquilibres hormonaux. Pour vous le procurer gratuitement, cliquez sur le lien suivant

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.